Constantine, entre bien et mal

Publié le Mis à jour le

Adapté de la BD de DC Comics Hellblazer,Hellblazer_1 le pilote de Constantine est disponible sur le web avant sa diffusion en octobre prochain sur la chaine NBC. Un test en demi teinte qui pêche par un manque de moyens pour les scènes qui se veulent spectaculaires mais qui n’a pas loupé son casting pour le rôle principal.

Les fans de la BD seront surement ravis de retrouver la véritable histoire de Constantine sur les écrans après un passage au cinéma en 2005 qui avait choisi une autre voie. C’est donc bien un (anti-) héro à l’accent anglais, très prononcé, que l’on retrouve ici. Meurtri par le « drame de Newcatle » (son échec à sauver la petite Astra), il doit cependant se reprendre pour tenir une promesse faite à un vieil ami de protéger sa fille, Liv, des forces surnaturelles en présence.

John Constantine est un spécialiste de l’occulte, un adepte de la magie noir qui lutte contre les démons que seul une poignée de personnes peut voir. A la croisée entre le fantastique et l’horreur, la série reste fidèle à cet univers. Ce respect du genre affaiblit et renforce à la fois ce premier épisode. Trop gourmand dans les scènes fantastiques, elles frôlent parfois le ridicule. En revanche, dans des scènes plus intimistes, les effets horrifiques arrivent à accélérer notre rythme cardiaque.

Le rôle principal, interprété par Matt Ryan, est convaincant et plutôt à la hauteur de l’enjeu. Car oui, le défi était de taille! Le personnage de John Constantine, emblématique par son cynisme et sa fragilité, demande un acteur charismatique. Si le film de Francis Lawrence en 2005 avait reçu un accueil mitigé par la critique, la prestation de Keanu Reeves avait impressionné par son talent à incarner un tel héros. Dans la série, l’acteur fait le job et on s’attend à ce qu’il gagne en profondeur au fils des épisodes.

Le personnage féminin, lui, va changer du tout au tout. Lucy Griffiths qui incarne Liv dans le pilote part du programme. Son personnage sera remplacé par celui de Mary « Zed » Martin, bien connu des fans de la BD.

Il faudra donc attendre la rentrée 2014 pour se faire une idée plus tranchée sur ce programme que l’on attend au tournant.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s