Masters of sex: en route vers le succès

Publié le Mis à jour le

Le premier épisode du programme a été diffusé le 29 septembre dernier sur la chaine américaine Showtime, souvent sujette à controverse. Retour sur une entrée en matière réussie…

Masters of  Sex raconte l’histoire vraie d’une étude du début des années 60 sur la réaction du corps durant l’acte sexuel. Un projet scientifique véridique dans l’histoire de la sexologie réalisé par le docteur William Masters et son assistante Virginia Johnson. La série s’inspire directement du livre Masters of Sex: The Life and Times of William Masters and Virginia Johnson écrit par Thomas Maier. Ici,  les deux personnages principaux sont interprétés par Michael Sheen et Lizzy Caplan. Des acteurs de talent pour revivre une recherche méconnue mais pourtant majeure.

« Le plus grand changement dans la vie des femmes depuis le droit de vote », Virginia Johnson, premier épisode.

masters of sex
Affiche de la série

Un sujet donc bien cocasse pour une série aux nombreuses qualités.

Tout d’abord (et c’est important !), le pilote est abouti. Le décor est en effet rapidement mis en place. De plus, la facilité des deux acteurs à incarner leurs personnages en seulement un épisode est déconcertante.

Le second miracle réside à ne pas s’éparpiller dans le si vaste monde de la sexualité. Et pourtant, les thèmes abordés sont divers et variés. La série touche en effet des sujets tels que les relations maritales, les rapports de force homme-femme, la méconnaissance de l’autre, les relations patron-assistante … Des poncifs omniprésents encore aujourd’hui et pourtant, loin de nous en lasser, ces deux aliens de la science essaient d’y répondre.

S’il est souvent reproché aux chaînes Showtime et HBO de diffuser à outrance des scènes osées, le sexe est ici objet de réflexion et propice à un humour plein de finesse.

La série semble avoir rapidement trouvé son public puisque les trois premiers épisodes ont réuni en moyenne 1 million de téléspectateurs et une deuxième saison a été annoncée. Une très bonne nouvelle pour un programme sans tabous, certes, mais non sans classe.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s